27/11/2013 23:59

J'ai testé la PS4 au #PS4tour !

Mercredi 27 novembre 2013, 15h23 : mon cours d'Economie se termine, direction le métro B pour rejoindre Empalot, puis la ligne 52 pour rejoindre le centre commercial de Portet sur Garonne, le tout pour arriver au stand PS4 !

L'arrivée au stand

C'était la première fois que j'allais à ce centre commercial, donc j'étais un poil (mais juste un poil) perdu, mais étant prévoyant, j'avais vu plus ou moins sur leur site où c'était, et lorsque j'ai vu "PS4" d'écrit sur un des panneaux qui délimitent le stand, j'ai su que je ne m'étais pas trompé.
 
16h25 : J'arrive donc sur le stand, je vois 2 jeunes (dans le sens "plus jeunes que moi", je ne suis pas vieux) qui jouent sur une grande télé, une dizaine de bornes à vue de nez sur des écrans plus petits (un peu comme les bornes qu'on trouve en magasins) où il se joue surtout du Fifa 14 et de l'Assassin's Creed IV. Je m'inscrit donc à "l'accueil" en précisant nom, prénom, adresse e-mail, code postal, numéro de téléphone, et alors que j'allais passer sur les bornes, on me pose LA question : "est-ce que tu as reçu une invitation de la part de Playstation ?". Et justement, le 1er octobre, j'avais reçu mon Fast Pass ("coupe-file") en tant que membre du site weareplaystation.fr ! L'hotesse m'accroche donc au poignet le bracelet ci-dessous et on m'amène non pas aux bornes, mais derrière : je vais donc jouer sur le grand écran, confortablement installé sur un canapé après avoir signé une petite autorisation de droit à l'image puisque j'étais filmé. Je suis un VIP : un Very Important Player !

Découverte de l'instrument : la Dualshock 4

Me voila donc confortablement installé comme je l'ai déjà dit, et je prend en main la nouvelle manette de la PS4 : la Dualshock 4. En tant que joueur PS3, je ne suis évidemment pas perdu, mais je suis quand même surpris de la disparition du bouton "Select" au profit du bouton "Share" qui permet désormais de partager les 15 dernières minutes de jeu sur les réseaux sociaux (ce que je n'ai pas pu faire, vous vous en doutez bien). Notons aussi que le bouton "Start" est renommé en "Options". Le fait de pouvoir brancher écouteurs et micro semble aussi très intéressant, ainsi que le pavé tactile et la barre lumineuse même si je n'en n'ai pas profité (j'ai juste remarqué que la barre lumineuse était devenue rouge lorsque je suis mort, mais bon, c'est plutôt accessoire).
 
La manette est visuellement sympatique, les "pattes" gauche et droite ont été allongées pour une meilleure prise en main (au sens "réel" du terme, pas niveau jeu), et elle est aussi un peu plus légère que sa grande soeur.
 
Mais c'est une nouvelle manette qu'il faut prendre en main, et je décide de ne pas perdre une minute, j'ai 4 jeux au choix à tester, et je décide de commencer par celui sur lequel Sony base une grosse partie de la promo de la console.
(Attention : je ne vais juger à proprement dit les jeux que j'ai testé, je parle simplement de mes premières impressions vis-à-vis de la console et de la manette et nullement de leur gameplay.)
 

Killzone : Shadow Fall

Pour info, ma connaissance de la série est très légère puisque j'ai simplement joué à Killzone 3 (que j'ai bien apprécié d'ailleurs).
 
Le jeu se lance (pas au début chronologique puisque c'est simplement une démo, c'est un niveau pris au milieu du jeu). Et là, je prend une claque.
 
On était déjà arrivé à un niveau de graphismes exceptionnels sur PS3 avec, par exemple, pour y avoir longuement joué, Battlefield3/4 ou Medal of Honor : Warfighter. Mais alors là, c'est encore mieux ! La cinématique (et le jeu en suite) est limineuse, très détaillée. J'ai observé le mec qui nous accompagne dans l'hélicoptère, il est lui aussi très détaillé (le visage, les vêtements, etc...). Par contre, je ne peux pas juger du son puisque vous vous doutez bien que le brouhaha d'un lieu public n'est pas le meilleur moyen pour en profiter !
 
Hop, on saute sur un immeuble, et avec les 2 compères qui nous accompagnent, le but et d'aller sauver des otages. Même si j'étais un peu prévenu puisque les commandes étaient affichées dans le menu de chargement, le fait que viser/tirer soient affectés aux touches L2/R2 m'a très fortement perturbé (je suis habitué à L1/R1), me faisant lancer des grenades alors qu'on me dirait dessus. Et même si un "drone" (pardonnez-moi les fans de Killzone, je ne me rappelle plus comment s'appelle cet engin) est venu de temps à autre me réanimer, j'ai faillit à ma mission après 3 tentatives et une baisse de sensibilité de la manette (qui était assez sensible). J'ai bien libéré une otage accrochée à une chaise de bureau et, voulant la rassurer coûte que coûte, je me suis mis à lui tenir le baratin pendant qu'un lâche ennemi derrière moi s'amusait à me vider son chargeur dessus. (Bon j'avoue, j'ai appuyé sur la touche pour parler et je n'ai pas pu mettre fin à la discussion avant de me faire tuer).
 
Ne voulant pas me ridiculiser davantage (alors qu'au final...) et voyant que je pouvais encore rester là à jouer, je décide de basculer sur le jeu suivant. Je remarque au passage que le changement de jeu est un peu plus rapide que sur PS3.
 

Assassin's Creed IV : Black Flag

Petite précision : tout comme le jeu précédent, je n'ai pas vraiment d'expérience sur la série puisque je n'ai joué qu'au premier opus.
 
Je plonge immédiatement dans la peau d'Edward-le-pirate (je crois qu'il s'appelle Edward) à la barre de son navire (et pour la petite anecdote, le grand fan de Rayman que je suis depuis le titre sous-cité n'a pas pu s'empêcher de penser au premier niveau du Sommet d'Outre Nuées de Rayman 3 où Globox est à la barre du bateau et où Rayman est chargé de lancer des boulets de canon sur les navires ennemis, mais bref, ce n'est pas le sujet, c'est de l'old-gen).
 
Je galère (sans jeu de mot marin) au niveau des touches, le tir au jugé est inefficace, mais bon, peu à peu tout arrive en comprenant les combinaisons de touches (c'est là qu'on se rend compte qu'un tutoriel c'est super important dans un jeu). L'agent de sécurité du centre commercial derrière moi tente tant bien que mal de m'aider en me donnant des indications "IRL", mais malheureusement ce n'est pas aussi simple dans le jeu.
 
Après avoir coulé 2 de ses propres bateaux (en gros j'ai recommencé 2 fois la partie), Edward ne désarme pas et un mec de chez Playstation France vient m'aider en m'indiquant (chose que je n'avais honteusement pas trouvé) qu'il vallait avant de tirer que je vise avec L2, puis que je tire (ça j'avais trouvé par contre), ce qui me donnera un combo à réaliser si le tir est réussit ! J'en enfin compris !
 
Le jeu se pimente (malgré moi) avec l'abordage d'un navire ennemi, je zigouille tout le monde en vidant toutes les balles de mon pistolet et en perdant au passage 3 membres d'équipage, je fais réparer mon bâteau en pleine bataille navale (oui, j'ai un équipage très compétent), et repars en guerre pour finir victorieux en ayant détruit 2 forts ennemis (mais je dois avouer qu'il s'en est fallut de peu pour je ne sois pas à nouveau désynchronisé de l'Animus).
 
J'ammare le bateau, je saute sur le quais et je me met à la poursuite de ma cible que je dois tuer, en donnant au passage un  joli coup d'épée à un ennemi de façon à le faire joliment tomber de plusieurs mètres. Le mec de Playstation qui m'a aidé ne manque de souligner qu'un de mes pirates est irrespectueux envers moi : alors que je montais sur une échelle, il se met à monter lui aussi, à me faire tomber, et à poursuivre sa route sans faire attention à moi, ce qui me fait sourire vu comment la scène s'est passée.
 
Une fois ma cible tuée, le mec de Playstation (c'est pas un très joli nom mais je n'en ai pas d'autre à lui donner) me précise que si je veux m'amuser je doit profiter de la zone puisqu'après la porte à franchir normalement c'est la fin de la demo. Alors j'en profite pour visiter un peu plus calmement maintenant que la forteresse est conquise et que tous les ennemis se sont rendus.
 
Si les graphismes des personnages et du décor en général ne m'ont pas autant frappé que dans Killzone au niveau de l'amélioration vis-à-vis de la PS3 (ce qui reste encore très beau), j'ai surtout remarqué que l'eau (de la mer) et le feu (sur des caisses qui brûlaient) étaient super bien fait, c'est assez bluffant.
 
Allez, la démo de AC4 est terminée, et personne n'attend dans l'espace VIP, alors je passe au test de jeu suivant !
 

Knack

Avant d'y jouer aujourd'hui, je ne connaissais qu'une chose à ce jeu : son nom. Je ne m'étais pas du tout renseigné.
 
Le jeu commence avec une cinématique à laquelle je ne comprend pas grand chose, je suis surpris de voir quelques contrastes entre certains moments de la cinématique qui sont très jolis et d'autre qui sont pixélisés... Je ne sais pas à quoi c'est dû, mais ça va être vite oublié. Avant de commencer, je choisis ma difficulté : vu mes piètres performances sur les 2 précédents jeux, j'assure le coup en validant "Easy".
 
On entre donc dans le jeu, dans des "chapitres" sélectionnés dans le jeu (de mémoire 9, 21, 31, et je ne sais plus pour le dernier). On incarne un golem de pierre qui doit progresser dans des niveau très colorés qui rendent bien, en devant tuer des ennemis avec une seule attaque de base (que l'on peut coupler avec un saut) mais avec des pouvoirs spéciaux qui arrivent au fur et à mesure que l'on rammasse des cristaux jaunes (cf l'image ci-dessus).
 
Dans un des niveaux,  le golem devient en partie "en bois" (ce qui, contrairement à ce que l'ont peut penser est très utile avec une plus grande barre de vie nottament), grossit, pour finir, dans le dernier niveau de démo, en immense géant avec une très grosse barre de vie (mais qui tombe très vite si on ne fait pas attention).
 
Si les 3 premiers niveaux sont plus forestier, le dernier se déroule dans une ville que l'on doit débarrasser de plusieurs gros méchants. Le déroulement est un peu plus original, le fait que les cristaux soient accrochés au lampadaire est bien pensé (oui, c'est peu de chose, mais je l'ai remarqué), la possibilité de porter des voitures pour les lancer sur les ennemis volants change aussi des banales frappes au corps à corps (certes, on a de temps en temps des pouvoirs plus puissants et jolis à regarder, mais étant donné qu'ils consomment  beaucoup de "cristaux", ils sont plutôt rares et à utilisr avec parcimonie).
 
Comme j'aime bien les jeux de plateformes, j'ai bien aimé ce jeu (même si des fois le fait que la caméra soit statique peut gêner un peu la vue) qui est très coloré et très beau à regarder. Le gameplay est assez simple (en même temps, j'étais en mode facile) ce qui le rendra certainement très accessible, et la prise en main est très rapide également (j'aurais d'ailleurs peut-être dû commencer par ce jeu pour m'habituer à la Dualshock 4).
 

Et Fifa alors ?

Je regarde ma montre : 17h40. Ca fait mine de rien plus d'une heure que joue ! La raison veut que je laisse ma place de VIP pour ne pas rentrer trop tard chez moi, sans prendre la peine de tester Fifa 14 : déjà je n'aime pas vraiment les jeux de foot (et le foot en général), mais en plus déjà que je suis très nul sur PS3 avec une manette que je connais, je n'ai pas osé me ridiculiser encore plus devant tout le monde !
 

L'ambiance sur le stand

Je ne regrette absolument pas m'être rendu à cette session de test. L'accueil était très cordial, il y avait toujours un membre du staff au moins derrière moi pour répondre à mes questions quand j'en avais ou pour me donner des conseils (nottament pour Killzone et AC4). Il y avait aussi de temps en temps des spectateurs, à savoir les clients (ou du moins visiteurs) du centre commercial (pas venus spécialement, pour le stand comme moi) qui semblaient pour certains curieux ; d'ailleurs globalement Knack a plus plut que Killzone ou que la scène terrestre de Assassin's Creed, sans doute en raison du niveau de violence de chacun de ces jeux. Je remercie aussi l'agent de sécurité du centre commercial qui s'intéressait à ma bataille navale en essayant de me donner des conseils, parfois utiles, lorsque dans le feu de l'action je ne me rendais pas compte que j'allais percuter le rivage (il s'étonnait lorsqu'il partait et revenait un peu après de voir que je n'avais pas encore finit ma bataille, c'était plaisant comme ambiance).
 
Je remercie surtout Playstation de m'avoir envoyé une invitation pour cet évènement ce qui m'a permis de tester pendant plus d'une heure la PS4 : en venant je ne m'attendais pas du tout à pouvoir être confortablement installé au stand VIP ni à pouvoir jouer autant et sur autant de jeux !
 

Conclusion

Difficile d'avoir un avis définitif sur la PS4 en n'ayant testé que des jeux dans la mesure où si la PS4 se veut surtout faite pour les jeux, elle n'est pas faite que pour les jeux, d'autant plus que le test au milieu d'un centre commercial, ce n'est pas pareil que de jouer chez soi.
 
Mais ce que je peux dire, c'est que la nouvelle manette me séduit et que les capacités graphiques de la console sont bien supérieures à celles de sa grande soeur !
 
 
 
Le #PS4tour est sur Toulouse jusqu'à samedi, et tourne en France, c liquez ici pour plus d'infos ! 

—————

Précédent


Sujet: J'ai testé la PS4 au #PS4tour !

Date: 28/11/2013

Par: lechevalierdej

Sujet: Règles

Vous pouvez poster ici vos commentaires en vous conformant aux règles : http://toutimablog.webnode.com/rules/

Merci.

Répondre

—————